fbpx
Photo-43
Christine Lugardon
Christine Lugardon

5 conseils de pro pour désencombrer votre bien

Désencombrer est la règle n°1 du home stagingpour libérer de l’espace, mettre en valeur les volumes et les perspectives. En effet, quand on achète un bien, après l’emplacement, on achète avant tout des mètres carrés. Donc vos acquéreurs doivent les voir de façon évidente pour pouvoir se projeter. Et vu que tout se joue dans les 90 premières secondes d’une visite, la première impression doit être la bonne !

Voici mes 5 meilleurs conseils en désencombrement pour révéler le potentiel de votre logement à la vente et aider vos visiteurs à se projeter.

#1 – Gagnez de la place


C’est LA base : il faut libérer l’espace au maximum pour valoriser les volumes et pouvoir circuler facilement ! C’est-à-dire alléger votre déco. Cela implique de vous séparer des meubles trop encombrants qui rétrécissent la pièce. Ou encore des bibelots inutiles qui rendent l’espace étouffant. Vous pouvez jeter, donner ou même vendre ce qui qui n’aura pas sa place dans votre futur logement ou ce dont vous ne vous servez plus. Ainsi, vous récupèrerez un peu d’argent…

Clairement, je préconise de conserver uniquement l’essentiel ! Car le superflu risque de fausser visuellement la perception de vos futurs acheteurs lors des visites. En effet, en rentrant chez vous, le visiteur doit voir les volumes de votre bien pour pouvoir s’imaginer y vivre avec ses meubles, ses affaires et ses co-habitants (enfants, ados..).

Or, dans un intérieur trop chargé, difficile d’apprécier les volumes, de circuler sans buter contre quoique ce soit et surtout de se projeter. Au contraire, il aura le sentiment que votre logement est exigu, sombre et oppressant. Donc pas suffisamment engageant et confortable pour qu’il dépense des dizaines voire des centaines de milliers d’euros pour l’acheter ! D’où la priorité de lui redonner des mètres carrés…

 

#2 – Une pièce = une fonction

Rien de pire que de visiter une pièce « fourre-tout » qui sert à la fois de buanderie, de bureau, de chambre d’amis et de salle de jeu pour les enfants ! Non seulement cela donne l’image d’un bien peu soigné, mais en plus, l’acheteur aura l’impression qu’il va manquer de place… Autrement dit, proposer des pièces multifonctions, c’est susciter de l’inquiétude inutilement.

A l’inverse, dans un logement qui répond à ses besoins et à ses attentes, l’acquéreur pourra facilement se projeter. Par exemple, si vous vendez un T4, vous risquez fort d’attirer des familles. Donc, je vous invite à montrer 3 vraies chambres lors des visites ! De cette manière, il validera que le logement correspond à ses critères de recherche et sera rassuré. Et un acheteur en confiance est un acheteur susceptible de faire une offre d’achat !

#3 – Pas de désencombrement sans dépersonnalisation

Chez vous, tout parle de votre histoire : collections en tout genre (salières, dé à coudre, mignonettes de boisson…)., photos de famille format poster dans le salon ou encore signes religieux…. Or, l’acheteur ne cherche pas à connaître les détails de votre vie mais une habitation dans laquelle il va pouvoir écrire sa propre histoire ! La phase de dépersonnalisation est donc cruciale et incontournable si vous voulez qu’il se projette dans votre bien. Alors laissez-lui de la place en retirant toutes les marques personnelles et familiales. L’idée est de supprimer tout élément susceptible de parasiter son attention. Il doit se focaliser sur votre bien et son potentiel pas sur vos affaires personnelles ! Attention toutefois à ne pas passer d’un extrême à l’autre en créant une maison vide et « sans âme », dans laquelle personne ne se projettera. À vous de trouver le bon dosage. Néanmoins, si vous hésitez, je vous conseille de mettre moins de personnalisation que trop ! 

#4 – Pensez lumière et air frais

Un espace lumineux paraît à la fois plus grand et plus accueillant. De plus, c’est un moyen efficace pour énergiser votre maison ou votre appartement. En effet, la luminosité agrandit visuellement l’espace, mais pas seulement… une habitation plus lumineuse booste aussi le moral. Un double atout pour la vente ! Alors pour avoir de la clarté même pendant les jours sombres en hiver, optimisez-la. Premièrement, retirez les gros rideaux occultants pour privilégier les voilages transparents aux tons clairs. Ainsi, vous récupèrerez un maximum de lumière naturelle ! Deuxièmement, grand allié des pièces sombres, le miroir est idéal pour réfléchir la lumière (naturelle ou pas). Placé à proximité d’une source lumineuse, il diffuse la lumière en donnant l’illusion d’une pièce plus claire. En d’autres mots, c’est l’astuce déco par excellence pour atténuer le côté sombre de votre intérieur ! Je vous recommande également de soigner l’éclairage en plaçant un point lumineux principal dans chaque pièce ainsi que plusieurs lampes d’appoint, bougies ou encore guirlandes lumineuses. L’idéal est d’avoir au moins trois sources de lumière par pièce !

#5 – Désencombrez aussi ce qui ne se voit pas au premier coup d’oeil

Typiquement, l’intérieur des placards dans lesquels le visiteur ne manquera pas de jeter un œil pour se rendre compte des capacités de rangement ! En fait, le placard est un élément incontournable car quel que soit l’âge, le profil de l’acheteur et le type de logement, nous avons tous besoin de ranger. Et des placards qui débordent laissent à penser qu’il n’a pas suffisamment de place pour installer ses affaires. D’où l’importance de les réorganiser, les aérer et y mettre de l’ordre… Si possible, je vous engage à laisser un peu d’espace vide à l’intérieur pour donner l’impression qu’ici justement, on ne manque pas de rangement ! C’est un véritable atout pour la vente. A y être, profitez-en aussi pour faire un grand ménage de printemps. Personne n’a envie de poser ses valises entre les toiles d’araignées et les traces de saleté…

PATAGER CET ARTICLE​

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email