fbpx
agence s'abstenir
Philippe Probst
Philippe Probst

AGENCE S’ABSTENIR !

Je me suis souvent demandé pourquoi tant de haine…
ll est à souligner cependant, que depuis les émissions de Stephane Plazza, l’agent immobilier devient sympa. Tenue décontractée, blagounettes à l’appui. On s’en ferait presque un pote. Et pourtant, toujours autant de commentaires agressifs lorsqu’il s’agit de la profession…

Étant administrateur d’un groupe dédié à l’immobilier réservé au personnel d’une grande compagnie aérienne, j’ai décidé de poser la question.

Pour 73% d’entre eux la raison principale est que les honoraires sont trop chers.
Pour 20%, ils ne font pas confiance.
Pour le reste, ils disent qu’ils savent faire…

Alors, ce petit sondage effectué sur 3000 personnes reflète-il une vérité ?

Il est vrai que les vendeurs qui choisissent de ne pas passer en agence sont de plus en plus nombreux. Ceci est facilité par de nombreux outils disponibles au plus grand nombre. On peut citer par exemple l’outils Patrim du service public, qui aide à estimer la valeur d’un bien.
ATTENTION CEPENDANT :
Il serait faux de croire que tous les outils proposés vont vous permettre d’estimer votre bien de façon professionnelle et surtout en accord avec le marché. Certains sont par contre faits pour obtenir vos coordonnées et revendre celles-ci à des professionnels…A bon entendeur salut.

On a beau dire ce que l’on veut mais les chiffres sont encore en faveur des professionnels de l’immobilier puisque le taux de transformation est de 70% en agence alors qu’il est seulement de 30% pour les particuliers qui vendent seuls…
Le professionnel est donc plus efficace ? I

Il est donc clair, que contrairement à ce que l’on pense, le métier d’agent immobilier, pour peu qu’on le pratique avec sérieux et honnêteté, reste un métier nécessaire au marché de l’immobilier.
Estimer un bien, faire des photos professionnelles, des vidéos, du 360, valoriser par le texte, publier et surtout conseiller les vendeurs sans filtre émotionnel sont autant de qualités que peu de particuliers ont à leur disposition. Il y a également la maitrise des normes et des lois, le suivi du dossier jusqu’à la vente finale et les responsabilités qui vont avec…

Regardez par exemple la qualité des photos sur les annonces de particuliers sur le Bon Coin et vous comprendrez de quoi je parle…

Alors pourquoi tant de haine ?
Cela me rappelle une phrase d’un de mes formateurs lors d’une cession qui a commencé par nous dire : « mesdames, messieurs, nous sommes la profession la plus détestée de France, nous sommes des commerciaux et en plus nous sommes des voleurs puisque nous prenons des honoraires qui ne correspondent qui ne sont pas le reflet du travail effectué. Soyez bienvenus dans la profession ! »

Cela n’engage que moi mais je pense effectivement que la raison principale de ce rejet est le prix de ces services professionnels, ce qui amène souvent à une remise en cause de la profession. Soyons également honnêtes pour dire que certains agents pratiquent le métier de façon aléatoire…

L’avènement des réseaux de mandataires a permis de baisser significativement le coût des honoraires à supporter. Ils sont donc une première réponse. Pour autant, le recrutement massif à l’aide des techniques de marketing de réseau n’a pas toujours rendu service à la qualité des services proposés. La concurrence extrême en externe et même en interne sur certaines zones ne favorise pas le professionnalisme.

D’autres modèles voient heureusement le jour pour permettre au particulier de vendre de façon professionnelle sans pour autant passer par un mandat classique.
Le coaching en immobilier fait partie de ces nouvelles solutions. Pour un forfait qui reste variable suivant les prestataires, vous bénéficiez de l’accompagnement et des outils professionnels pour vendre dans les meilleures conditions. Mais selon nous, ce modèle ne va pas assez loin dans la démarche.

Chez alacarteimmobilier.fr, nous savons que le particulier a besoin d’être accompagné (voir constat plus haut). Nous pensons aussi qu’il doit avoir la possibilité de choisir ce dont il a réellement besoin en fonction du budget qu’il estime vouloir dédier à sa vente.

Pour nous cette solution va permettre non seulement de repositionner le professionnel de l’immobilier dans sa fonction primaire, à savoir faciliter la réussite du projet du client en lui laissant la maîtrise totale de sa vente. Après tout, qui mieux que le propriétaire ne connait le bien dans lequel il a vécu ? Mettre à disposition une expertise et des moyens au choix du client est selon nous LA solution.

Alors peut être que dans un futur proche, l’image de la profession ne sera plus si dégradée qu’aujourd’hui et que l’on pourra lire sur les annonces : PROFESSIONNELS BIENVENUS !

PATAGER CET ARTICLE​

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email